Tagged with " dessin"
Nov 2, 2012 - Moyen âge    5 Comments

L’art gothique international

L’art gothique international

Les artistes de cette époque (1380-1430) rassemblent des éléments d’Italie et d’Europe du nord.

 En peinture, comme dans l’ exemple des Très Riches Heures du duc Jean de Berry, cette enluminure est commencée par les neerlandais Paul, Herman et Jean de Limbourg et terminée par Jean Colombe, un français.

.

 

Depuis l’antiquité, Jean le Bon,  sera le premier portrait laïque français individuel sur bois, du XIVe siècle. Il est  conservé au Louvre. Premier d’une grande série…

L’usage  de feuilles d’or répond à la demande des riches commanditaires.

 

 

Des personnages sont représentés avec finesse et émotion et la femme, thème favori de la littérature courtoise, devient l’objet d’admiration et respect.

 

L’art des ivoires sculptés et de l’émail peint, ainsi que celui des tapisseries mille fleurs  est  très raffiné. Cet art né en Ile de France est appelé art français. C’est à la Renaissance qu’on l’a qualifié de gothique car il n’était plus  la mode et a été considéré comme un style barbare.

 

 

 

 

 

 

 

Le dessin au Moyen Âge

Grâce à la grande résistance des supports comme le parchemin, des documents conservés nous permettent de nous rendre compte des dessins pratiqués au Moyen Âge.
Des plans de monastères, des dessins préparatoires pour les cathédrales en Italie, des enluminures à l’encre sont des témoignages de cette époque. Les peintres réalisaient des « sinopie », dessinés à la terre rouge directement  sur le mur qu’ils enduisaient ensuite pour peindre al fresco  ou à l’aide d’un poncif :dessin préparatoire  appliqué sur l’enduit frais avant la mise en couleur avec les pigments.

A cette époque, les artistes commencent à récolter des dessins qui pourront leurs servir de modèles afin de constituer un répertoire. Ils prennent le nom de carnets et servaient d’inspiration et de modèle. Des études vivantes d’animaux  au crayon, à la plume, à l’encre et à l’aquarelle seront exécutées et si, au 14e siècle, les peintres se regroupent en associations , ils signent leurs œuvres.

 

 

 

 

 

En Flandres, la peinture devient de plus en plus réaliste, les décors sont peints avec précision et l’emploi de la peinture à l’huile par les  Van Eyck(1430) va se répandre car les artistes de cette époque  sillonnaient l’Europe. Ils annoncent et font  la renaissance dans le Nord.

 

 

 

 

 

 

La proposition pour cette période gothique internationale est un croquis au crayon, à l’aquarelle ou à l’encre de Chine, d’un animal ou d’un végétal. Pour faire comme alors,nous partirons d’une étude naturaliste, sans document photo sauf ici pour l’exemple.

pour profiter des conseils vous pouvez aller sur éveil art et nature.com

Fév 16, 2012 - Moyen âge    No Comments

Les Francs et le vase

Les Francs  et le vase de Soissons

Pendant deux siècles, les migrations de barbares apportent en Gaule romaine la guerre, le pillage, la violence. Les villes s’entourent de remparts, la population diminue et au cours des IIIe et IVe siècles, les frontières sont menacées par les Germains. Au début du Ve siècle, les Huns poussent les Wisigoths, les Burgondes, les Alamans qui franchissent les frontières de l’Empire romain dont le pouvoir disparait en 476.

Les Francs sont des Germains. On pense qu’il venaient du Nord de l’Europe. Ils se regroupaient pour la guerre.Ils s’installent au Nord de la Gaule dès la fin du IIIe siècle.Très habiles artisans pour les métaux, ils deviennent soldats dans l’armée romaine.En 481, Clovis devient roi et en 493 épouse Clothide, nièce du roi des Burgondes. En se faisant baptiser il devient chrétien et est accepté par les Gallo- Romains.Après sa mort, plusieurs rois se sont succédé, on les appelle les Mérovingiens.

Petite histoire du » Vase de Soissons »:

Le vase provient en fait du diocèse de Reims : il s’agit d’un vase liturgique en argent qui est intégré au butin des Francs lors de la guerre opposant Clovis à Syagrius à la fin du Ve siècle. Saint Rémi, l’évêque de Reims, envoie un messager à Clovis afin qu’il restitue cet objet mais la règle de partage des prises de guerre était stricte : chaque part, y compris celle du roi, était tirée au sort. Afin de respecter les bonnes relations qu’il entretenait avec l’église et étant donné que le tirage au sort à Soissons (d’où le nom « vase de Soissons ») n’attribuera pas le vase à Clovis, ce dernier le réclamera en prétextant un passe-droit. Un soldat s’y oppose, frappe le vase avec une hache en disant : « tu n’auras rien que ce que le sort t’attribuera vraiment ». Clovis s’incline, mais parviendra tout de même à échanger d’autres objets contre le vase cabossé qu’il restituera aussitôt à l’évêque .Il n’a donc pas été cassé comme le raconte certains livres d’histoire.

Au cours du IVe siècle le christianisme devient la principale religion de la Gaule. Dans les villes, les évêques prennent une place de plus en plus importante. Dans les campagnes, la religion chrétienne est diffusée par les prêtres, et les monastères, lieux de prières mais aussi refuge, se créent un peu partout. De nombreux villages ont vu le jour à cette époque.

Pour cette période, je propose un exercice de dessin d’un vase à la méthode de Betty Edwards. Méthode du cerveau droit.

Vase au crayon

Tracer deux parallèles au dessus et en dessous de la règle, avec le crayon .

Dessiner comme sur l’exemple un profil en pensant les mots: front, nez, lèvre, menton, cou, d’un trait. Dessiner en miroir la même chose sans dire un seul mot dans sa tête et examiner ce qu’il se passe…

Les droitiers commencent à gauche et les gauchers à droite:voir la photo ci dessous.

Betty Edwards explique le but de cet exercice qui est de déclencher un conflit et de prendre conscience de la façon dont on s’en sort. Tout au long de son livre, elle nous indique comment fonctionne le cerveau et la manière de faire le mieux possible pour dessiner juste ce que l’on voit. C’est passionnant et c’est efficace!

A vous de faire! La fiche technique est en préparation.

Fév 10, 2012 - Antiquité    No Comments

Les Romains s’installent en Gaule

Les Gallo-romains

La période gallo-romaine s’étend sur environ cinq siècles, de 52 av. J.-C., date de la conquête de la Gaule par César,

jusqu’à l’année 406 qui marque le début des grande invasions.

Les Gaulois ont longtemps été représentés comme des barbares. Cette vision  est due essentiellement à l’absence d’écrits gaulois et à la campagne de César (La guerre des Gaules) qui voulait glorifier et grossir sa victoire. Pour mieux connaitre l’histoire, je vous recommande un site: http://www.herodote.net/ ou le visionnage de ceci:

Les Gaulois furent d’excellents agriculteurs et artisans. Ils ont adopté l’architecture des villes romaines , leur organisation de l’espace…

Les Romains ont mis à profit les connaissances et les inventions gauloises pour le développement de l’agriculture et de leur artisanat.

La ville va se découper suivant le plan urbain , avec le forum au centre, les cirques, théâtres…  En 20 ans, une soixantaine de villes vont être construites sur le modèle romain.

Les campagnes et le monde rural vont eux aussi s’organiser autour de « villae » où le travail comme la vie agricole va se hiérarchiser.
L’activité artisanale était très importante: La découverte de grands bassins permet de dire que des artisans pratiquaient la teinture de tissus et la préparation du cuir. D’autres vestiges prouvent l’existence de la fabrication de toiles, de tuiles, de poteries, d’objets en verre…

Les outils et les armes retrouvés et datant de la même période sont également les témoins du travail du fer, du cuivre ou du plomb. Les ateliers se situaient au bord des cours d’eau afin d’utiliser la force motrice de l’eau et près des lieux d’extraction des minerais.
Véritables domaines ruraux, ces structures regroupent les habitations des propriétaires, de la main d’œuvre, ainsi que des bâtiments d’exploitation et les fabriques artisanales.
Les murs étaient couverts de peintures murales et les sols de mosaïques.

CEMENELIUM- créée par César Auguste a donné son nom à la colline de Cimiez

Pour cette période, je propose comme exercice:

Le portrait de trois quart. La fiche technique est en préparation et fera partie du bonus offert bientôt au lecteurs qui s’inscriront…

Mon  autre blog  éveil art et nature est en ligne pour la pratique artistique et vous pouvez le consulter et expérimentez le dessin et la peinture sans dépenser un centime d’euro!

Il  suffit de cliquer sur le lien…éveil art et nature

 

  Le portrait de trois quart

L’objectif est de faire prendre conscience que le portrait se décline de plusieurs manières et que le dessin d’une ligne peut suggérer l’image d’un personnage.

Après avoir recherché dans des revues des portraits de personnes en noir et blanc ou en couleurs , placé sur l’image un papier cristal et dessiner avec un feutre les traits marquants. Il faut faire un choix, c’est en cela que réside l’exercice!

 

 

 

 

Il paraît simple mais souvent les élèves ne perçoivent pas forcément quel trait est important! A vos feutres!