Tagged with " Faune"
Oct 13, 2011 - Préhistoire    No Comments

Le paléolithique

Au Paléolithique:

L’art pariétal est un art pensé, le dessin est symbolique, la couleur maitrisée. Perspective et mouvement sont présents!

Nous allons étudier les représentations laissées par l’homme depuis l’époque où l’ homme est apparu sur terre.
En Asie, en Afrique et en occident, Europe d’Ouest et Amérique du Nord, des œuvres ont été découvertes et sont arrivées jusqu’à nous grâce aux archéologues.
Les populations du paléolithique supérieur (35 000-10 000av J.-C.) gravèrent et dessinèrent sur les parois des grottes.
Les peintures rupestres (murales) existent en France (Lascaux), en Espagne
(Altamira), en Italie, au Portugal, en Roumanie et en Russie.

Méthodes utilisées à cette époque. Le feu est utilisé pour faire éclater les pierres,  durcir le bois.

Ils ont fabriqué des outils pour couper, racler, percer, coudre.
La faune figurée sur les parois représente : cheval,aurochs,bison,cerf, et bouquetin, ours,
rhinocéros et grands félins. Cette faune est  figurée de façon extrêmement réaliste grâce à des taches de couleurs et la technique du dessin. Les artistes dessinent sans ébaucher, sans repentir. Le charbon de bois est parfois utilisé. Ce n’est pas le cas à Lascaux, où la la couleur noire a été obtenue en utilisant des oxydes de manganèse. La méthode du pochoir a été utilisée dans la grotte de Pech-Merle dans le Loth.
La gravure préhistorique utilise plusieurs techniques qui creusent la surface d’un matériau dur (os,
ivoire, roche dont la couche patinée sombre est attaquée pour faire apparaître son intérieur plus clair) :
• par piquetage, technique très répandue qui consiste à marteler une surface rocheuse avec une
pierre dure. La répétition des impacts permet de dessiner des traits ;
• par incision, technique moins fréquente qui consiste à entailler plus ou moins profondément
une roche, un os (gravure fine par la pointe d’un burin de silex, incisions plus profondes
dessinant vigoureusement les contours, long travail d’incisions pouvant conduire à la
sculpture) ;
• par raclage, technique exceptionnelle qui consiste à frotter la surface d’un corps avec un
instrument tranchant, produisant des effets de couleur et de volume. Des enlèvements de
matière importants peuvent conduire aux bas-reliefs.

Méthode proposée : Dessin au  fusain.

Après avoir étudié les traces préhistoriques, pour se mettre dans l’ambiance, il faut imaginer que les chasseurs étaient très attentifs et ne parlaient pas ! Faisons pareils, avec des documents photographiques que nous allons examiner!
Proposition: Pour ne pas mettre de mot sur l’animal, posons l’image à l’envers!
Dessin au fusain sur un papier kraft.

  1. Mettre le document à l’envers
  2. Dessiner le cadre
  3. Regarder la silhouette et dessiner la ligne.
  4. Dessiner la silhouette en regardant les vides et remplir les vides.
  5. dessiner la silhouette et remplir l’intérieur de l’animal
  6. Remettre le document à l’endroit et coller les images.

Cet exercice a été réalisés en classe de sixième . Mais cette méthode peut être utilisée dès six ans et à tous les âges!